lexplorateur De A à XYZ

Adieu Galaxy Note 7

Le Galaxy Note 7, dernier né de Samsung était sensé être iPhone 7 plus Killer et enterrer définitivement ce qui n’a été rien de plus qu’un remake des iPhone 6 et iPhone 6 plus, cependant il ne fût rien de plus qu’un énorme fiasco… Retour sur le plus grand fiasco de Samsung de ces dernières années.

1. Lancement en grande pompes

images

Le 19 août 2016, Samsung présentait le smartphone le plus puissant qu’il n’ait jamais conçu, Le Samsung Galaxy Note 7 dernier né de la gamme Note lancé par Samsung en 2011. Au programme

  • Écran : 5,7 pouces QHD Super AMOLED
  • Processeur : Exynos 8890 octa-core à 2,3 GHz
  • RAM : 4 Go
  • ROM : 64 Go de mémoire interne de base extensible par microSD jusqu’à 256 Go
  • Appareils photo : 12 MP à l’arrière avec autofocus, OIS, Dual Pixel avec ouverture focale f/1.7 et 5 MP à l’avant, en somme les mêmes que sur le Galaxy S7
  • Batterie : 3500 mAh non amovible compatible charge rapide et charge rapide par induction
  • Lecteur d’empreintes, scanner d’Iris, résistance à l’eau IP68, S-Pen, USB Type C
  • Dimensions : 153,5 x 73,9 x 7,9 mm
  • Poids : 168 grammes
  • Coloris : Blue coral, Black onyx et Silver titanium
  • Android Marshmallow + Touchwizz et EtiquEdge

La sortie du Galaxy Note 7 était extrêmement attendu surtout au vu de la franche réussite que fût le Galaxy note 5 et les derniers Galaxy s7.

L’appareil paraît d’excellente facture et s’annonce déjà comme un nouveau carton commercial de cette fin d’année. D’autant plus que sa sortie a été judicieusement calée juste avant celle de l’iPhone 7. Les premières prises en mains des journalistes sont élogieuses.

2. Les premiers cas d’explosion

24 août : Un premier appareil explose en Chine alors qu’il était en train de recharger via un adaptateur micro USB vers USB Type C.

29 août : un internaute poste une vidéo sur YouTube montant un Galaxy Note 7 qui prend feu, cette fois-ci avec le chargeur officiel de Samsung.

31 août : Samsung suspend les livraisons durant deux jours afin de réaliser des tests sur ses appareils.

note7

2 septembre : alors que la commercialisation devait débuter ce jour-là en France, les ventes sont suspendues. Le responsable de l’activité mobile Kohn Dong-Jin reconnaît un problème de batterie. Samsung répertorie alors 35 cas problématiques et stoppe la commercialisation du Note 7 et lance un programme d’échange pour les 2,5 millions d’appareils déjà vendus.

8 septembre : la fédération américaine d’aviation recommande de ne pas allumer les Galaxy Note 7 dans les avions ni de les charger en vol. Plusieurs compagnies interdiront peu après l’appareil sur leurs vols. La vidéo impressionnante d’une Jeep qui prend feu fait le tour du monde.

 15 septembre : Samsung rappelle un million de Note 7 aux Etats-Unis pour les remplacer par de nouveaux appareils.

3. Et le fiasco continue

Malgré le rappel de Samsung et l’échange des différents Note 7, la catastrophe continue avec les Note 7 de remplacement.

De nouveaux cas d’explosion sont recensés. On assiste ainsi à une vidéo virale sur internet présentant un Galaxy Note 7 ayant explosé dans un burger king.

La vidéo est assez impressionnante puisque l’on voit énormément de fumée sortir du smartphone. D’ailleurs le smartphone bouge tout seul sous l’effet de la chaleur et il semble difficile de le prendre en main, même avec les gants.

4. La fin du Galaxy Note 7

C’est finalement le 11 Octobre que Samsung arrête les frais. En effet, le 11 octobre, Samsung annonce l’arrêt définitif de la production du Galaxy Note 7 après de nouveaux incidents recensés. Quelques jours plus tôt, le groupe sud-coréen n’évoquait pourtant qu’une suspension temporaire des ventes. Il semblait alors croire qu’il allait pouvoir poursuivre la commercialisation des nouvelles versions de son appareil équipées, elles, d’une batterie réputée plus sûre.

Le titre de Samsung a perdu 8% à la Bourse de Séoul après que le groupe a ordonné officiellement la suspension des ventes du produit. Linda Sui, spécialiste de la téléphonie mobile au sein de Strategy Analytics et citée par l’AFP, estime que cette affaire pourrait coûter « 10 milliards de dollars ou plus » au groupe coréen. Et de préciser : « L’impact sur l’image de marque et la confiance des consommateurs pourrait être bien pire. »

Par chance ces problèmes ont eu lieu avec le Galaxy Note de l’année et pas avec le Galaxy S vendu 3 fois plus que les Galaxy Note. Si tel était le cas l’impact aurait pu être bien plus pire.

Les experts évaluent déjà à 10 milliards de dollars l’impact financier de cette sortie ratée.

Commentaires

Malick Koné

Fan d'internet et de technologies ...

Suivez-nous

Ne soyez pas timide, entrez en contact. Nous aimons rencontrer des gens intéressants et nous faire de nouveaux amis.